onomatopées

plic, ploc
les gouttes tombent et le ciel est bleu noir gris
je regarde comme sous anesthésie
(il paraît que la pluie c’est si poétique, c’est so romantic)

plic, ploc
les gouttes tombent, le ciel est rouge jaune vert
qu’est-ce que la réalité sous un ciel si austère
(mon égarement est à l’échelle d’une vie : astronomique)

ce sont les rêves qui se vivent à ciel fermé,
dans un cocon
la réalité est à ciel ouvert,
un brusque éclair sur le pas de ta maison

le temps passe, passe (est passé)
le temps plic, ploc
s’efface s’efface (s’est effacé)

les gouttes tombent d’yeux qui savent trop rêver.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s