A l’enfant sans visage 

Mad in Wonderland

[warning : mention de maltraitance et maladie mentale]
Tu ne seras pas, mon enfant. J’aurais aimé, pourtant, je pense. T’avoir dans mes bras, petite masse légère et chaude. J’aurais aimé t’entendre babiller, tes yeux grand ouverts se promenant sur le monde pour, parfois, affronter les miens.

J’aurais aimé te serrer contre moi pour éloigner les cauchemars ; te construire des tours que tu aurais démolies, pour le simple plaisir d’entendre ton rire.

J’aurais aimé te voir grandir, te lever pour marcher vers moi ; me tenir tête, me faire éclater de rire alors que je devrais te réprimander.

J’aurais aimé t’entendre parler, chercher tes mots, te tromper et me demander de l’aide, silencieusement en un regard. Crier de colère, affirmer ce que tu es.

Je t’aurais accompagné⋅e, tu sais. Aussi longtemps que tu l’aurais voulu. J’aurais été là pour te rattraper lorsque tes ailes neuves n’auraient supporté tes désirs de…

View original post 1 022 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s